Le passage en Automne s’accompagne souvent d’une baisse des températures et d’une augmentation de l’humidité qui affaiblissent les défenses immunitaires et les rendent moins résistantes aux différents virus environnants.

Comment maintenir et renforcer naturellement l’immunité ?
Découvrez dans cet article les 3 piliers essentiels pour renforcer vos défenses immunitaires.

1 – Renforcer les densités nutritionnelles

L’hygiène de vie est le levier principal sur lequel il est possible d’agir au quotidien pour renforcer les défenses. Bien dormir, pratiquer une activité physique régulière, mais aussi et surtout avoir une alimentation variée et équilibrée sont essentiels pour le maintien du bon fonctionnement du système immunitaire. Une alimentation déséquilibrée, pauvre en micronutriments impacte donc négativement, la capacité de réponse de l’organisme. Alors même, que certains nutriments tels que la Vitamine D, le Zinc et le Cuivre jouent un rôle majeur dans chaque phase de la réponse immunitaire et de son bon déroulement.

La vitamine D

80% de la population Française manque de Vitamine D.  Cette déficience est d’autant plus marquée en hiver avec le manque d’ensoleillement. Pourtant, la Vitamine D est essentielle pour booster les défenses naturelles.

C’est pourquoi une supplémentation en Vitamine D est recommandée particulièrement à ce moment de l’année. L’idéal est de faire le choix d’une Vitamine D, d’origine 100% naturelle, mieux assimilée que la synthétique. Souvent extraite de la lanoline (laine de mouton), il existe également des sources de Vitamine D3 végétale extraite du lichen pour répondre aux attentes des végans.

On supplémente l’ensemble de la famille sans oublier les plus petits pour lesquels, la Vitamine D participe également à une croissance normale ainsi qu’à une bonne santé osseuse.

Pour les enfants de plus 3 ans des galéniques innovantes et ludiques telles que les gommes sont une option pratique. Privilégiez toujours les formules sans gélatine, sans conservateur, sans arôme ni colorant artificiel.

Le Cuivre et le Zinc

Le Zinc et le Cuivre sont deux oligo-éléments essentiels pour soutenir le bon fonctionnement du système immunitaire.

Ils permettent d’optimiser la multiplication et la différenciation des globules blancs qui interviennent en 1ere ligne pour neutraliser les agents pathogènes. Ils participent aussi à d’autres réactions qui régulent l’inflammation et aident à la protection de nos cellules contre le stress oxydatif grâce à leurs propriétés anti-oxydantes.

2 – Renforcer la barrière intestinale

Le microbiote intestinal (ensemble des micro-organismes qui évolue le long de notre système digestif) fait partie intégrante de l’écosystème intestinal. C’est d’ailleurs un élément clé de l’immunité. Lors des premières années de vie d’un individu, le microbiote permet au corps de développer l’immunité intestinale :  il aide notre organisme à distinguer les espèces pathogènes et les commensales (bonnes bactéries).

Par la suite, au quotidien, les bonnes bactéries qui le constituent, contribuent notamment aux défenses de l’organisme. Il est intéressant de renforcer son microbiote intestinal et d’en prendre soin pour soutenir son immunité par des cures de probiotiques apportant les bonnes souches telles que :

  • Lactobacillus acidophilus

  • Bifidobacterium animalis ssp. Lactis

  • Bifidobacterium bifidum

  • Bifidobacterium breve

  • Lactobacillus paracasei

  • Lactobacillus plantarum

  • Lactobacillus rhamnosus

Chez les plus petits

Chez l’enfant, le système immunitaire se développe progressivement à partir de la naissance. Durant les six premières années de vie, celui-ci est encore vulnérable. C’est la raison pour laquelle les petits sont plus sensibles au rhume, à une otite ou à une angine. On privilégie les formules globales proposant des vitamines, des minéraux ainsi que des actifs naturels comme l’Echinacée, le Ginseng ou le Cynorrhodon qui contribuent à renforcer naturellement les défenses de l’organisme. En fonction de l’âge des enfants on opte pour des formes buvables ou des gommes souvent très appréciées des plus de 3 ans.

On prend soin également de leur microbiote en choisissant des formules bien dosées (idéalement 10 milliards de probiotiques par sachet) en Lactobacillus casei, lactobacillus acidophilus, Lactobacillus plantarun et streptococcus thermophilus.

3 – La détoxification

La détoxification ou « cure de détox » est un processus d’élimination des toxines et des substances inutiles qui peuvent avoir des effets nocifs sur la santé. Ces toxines peuvent être endogènes (produites par l’organisme) ou exogènes (d’origine environnementale).

Réaliser une détoxification aux changements de saisons est utile pour nettoyer l’organisme et le préparer physiquement aux nouvelles conditions climatiques.

Le meilleur moyen de détoxifier l’organisme est d’améliorer les fonctions des 5 principaux émonctoires ; à savoir le foie, les reins, la peau, les poumons et l’intestin.

Le foie

C’est le plus important des émonctoires. Il joue un rôle essentiel dans la neutralisation des toxines dans le sang. En effet, une grande partie des déchets toxiques de l’organisme sont éliminés par la bile. La vésicule biliaire devra donc fonctionner correctement afin de favoriser la détoxification du corps.

Les reins

Ils occupent la fonction de filtre pour les substances toxiques produites par l’organisme et transportées par le sang. Ils les éliminent à travers les urines.

La peau

Elle élimine les toxines sous forme de cristaux par les sueurs (glandes sudoripares) et sous forme de colle par le sébum (glandes sébacées).

Les poumons

Ils interviennent également dans le processus d’élimination des toxines de l’organisme sous forme de gaz.

Les intestins

Enfin, tous les déchets provenant des autres organes du corps finissent au niveau des intestins. Ils les éliminent avec les selles. La Phytothérapie utilise des plantes spécifiques aux propriétés détoxifiantes et purifiantes permettant d’éliminer les toxines.

En effet, les plantes aux vertus drainantes ; en plus de stimuler les fonctions des organes émonctoires, favorisent le drainage des déchets par l’intermédiaire des vaisseaux lymphatiques.

La Sève de Bouleau, l’Artichaut et le Pissenlit par exemple font partie de ces plantes qui activent la fabrication de la bile et la fonction du foie. La Sève de Bouleau participe également à la tonification du foie.

Le Lamier blanc et le Chiendent agissent sur l’équilibre des intestins. Le Lamier blanc purifie le système digestif. Il améliore également le fonctionnement de la flore intestinale.

L’élimination urinaire par les reins est favorisée par l’extrait de Pissenlit. Le Pissenlit est la plante la plus connue pour sa capacité détoxifiante et purifiante.

Pour purifier son organisme en profondeur ; on choisit une formule complète ayant une action sur les 5 émonctoires et on renouvelle la cure à chaque changement de saison.

Pour aller plus loin

En Parallèle de la Micronutrition et de la Phytothérapie, l’Aromathérapie propose également des alternatives 100 % naturelles pour renforcer les défenses immunitaires :

  • Les huiles essentielles de Tea-tree ou de Genévrier permettent de renforcer la résistance de l’organisme.

  • L’huile essentielle de Thym permet quant à elle de lutter contre les refroidissements.

  • L’extrait de Pépins de Pamplemousse en contribuant à l’équilibre microbien est également idéal à l’intersaison pour renforcer la barrière intestinale.

Utilisées seule ou en association ; elles seront d’une grande efficacité pour booster naturellement notre immunité. Pour plus de facilité et de sécurité d’emploi ; choisissez des formules associant plusieurs huiles essentielles en gélules.

ARTICLES SIMILAIRES