La digestion est essentielle car elle permet de transformer, les aliments ingérés en nutriments, afin d’apporter au corps tout ce dont il a besoin pour fonctionner normalement. Elle débute dès le moment où l’on passe à table. Seulement voilà le processus de digestion peut parfois être perturbé par de multiples facteurs entrainant alors de l’inconfort digestifs tels que des douleurs abdominales, des ballonnements, ou encore une dérégulation du transit… Voici quelques conseils pour prévenir et diminuer ces troubles fonctionnels.

Quel est le processus de la digestion ?

La première étape a lieu au moment de l’ingestion, lorsque les aliments sont mâchés et mélangés à la salive. L’action de macher permet alors de découper les aliments en petits morceaux et de préparer le travail à venir de l’estomac et du tube digestif. Dans l’estomac, les sucs digestifs additionnés aux contractions répétées permettent de broyer les aliments. Les aliments prédigérés, appelés chyme se retrouvent alors dans l’intestin qui continue la digestion à l’aide des sucs. Une fois ce processus abouti, les nutriments traversent la paroi de l’intestin et circulent dans le sang afin d’apporter au corps ce dont il a besoin pour produire de l’énergie.

Aujourd’hui, la population est de plus en plus confrontée à des troubles de la digestion. Cela regroupe de nombreux syndromes et maladies digestives, des plus anodines (crampes régulières, perte d’appétit, constipation occasionnelle) aux plus conséquentes (maladie cœliaque).

Il y a bien évidemment une part de prédisposition génétique. Ainsi, 95% des personnes présentant une intolérance au gluten sont porteuses d’un ou deux gènes spécifiques (HLA-DQ2 et/ou HLA-DQ8).

Néanmoins, certains de ces troubles sont très largement influencés par des facteurs sur lesquels nous avons le contrôle : alimentation, déjeuner sur le pouce, tabagisme, consommation trop régulière d’alcool et de produits transformés, trop peu d’activité physique… Il est donc possible d’agir sur ces derniers, voici comment.

Identifier les troubles digestifs, quels sont les symptômes ?

Les troubles de la digestion peuvent s’exprimer de différentes sortes :

  • Douleur abdominale

  • Perte d’appétit

  • Sentiment de ballonnement après les repas qui perdure dans le temps

  • Hoquet

  • Flatulences

  • Dérèglement du transit

Lorsque ces symptômes se font sentir, le quotidien peut vite être perturbé. Si cet état persiste, il est nécessaire de consulter un professionnel de santé afin de s’assurer que la cause n’est pas plus profonde et adopter un traitement efficace.

Voici quelques conseils pour prévenir ou traiter naturellement les troubles digestifs

  • L’alimentation

    L’alimentation joue un rôle primordial dans la prévention des troubles digestifs. Une consommation excessive de protéines animales et d’aliments trop riches et transformés peut fortement alourdir le processus de digestion et favoriser l’apparition de troubles fonctionnels. Pour prévenir ceci, adopter un régime dit méditerranée est tout à fait conseillé : il est fortement végétalisé, riche en fibres qui favorisent une bonne digestion, et pauvre en aliments transformés et en sucres raffinés.

    Pour les personnes particulièrement sensibles, il est également recommandé de limiter la consommation de produits fermentés (fromages fermentés, choucroute, choux…) et de crudités en trop grande quantité.

  • L’alcool

    Pour toutes les personnes sujettes à des troubles de la digestion, la consommation d’alcool est à limiter, tout comme les sodas. Ces boissons contiennent une grande quantité de sucres ce qui ralenti le transit et augmente la charge de travail des organes impliqués dans la digestion, entrainant un sentiment de lourdeur et de ballonnement au niveau de l’estomac.

  • Le stress

    Il est coutume de dire que le « colon reflète les émotions ». L’intestin est très fortement connecté au système nerveux et intègre de nombreux neurones et neurotransmetteurs. Voilà pourquoi le stress quotidien peut perturber l’équilibre complet de cet organe. Douleurs intenses, crampes, dérégulation du transit, les symptômes sont divers et traduisent un niveau de stress anormal, qu’il est important de faire descendre rapidement. Pour remédier à cela, l’apprentissage de la gestion du stress peut-être très intéressante ; cela aura des effets bénéfiques quasi-instantanée sur les troubles digestifs.

Et côté phytothérapie quelles solutions ?

Certaines plantes sont reconnues pour favoriser une meilleure digestion et prévenir les troubles. Elles sont intéressantes à consommer dès les premiers symptômes ou en prévention. Voici une liste des extraits de plantes les plus connus

  • La menthe poivrée : Elle soulage les troubles de manière immédiate pour un meilleur confort digestif.

  • Le carvi : Particulièrement reconnu pour aider à limiter les inconforts fonctionnels, il agit notamment sur les ballonnements et les flatulences.

  • La badiane : Elle participe au bon fonctionnement du système digestif et du transit.

  • La marjolaine : Elle est idéale pour apaiser spasmes intestinaux, ballonnements, flatulences ou encore nausées. Elle possède également des propriétés anti-diarrhéiques.

  • Le pruneau : naturellement riche en fibres, ce fruit permet de stimuler et d’accélérer le transit tout en douceur.

  • L’artichaut : titré en cynarine, l’artichaut possède un rôle d’épuration des toxines stockées dans l’organisme. Il favorise leur élimination tout en protégeant les cellules du foie du stress oxydatif.

Tous ces actifs favorisent une meilleure digestion. Ils sont à consommer brut, sous forme d’huiles essentielles ou bien au sein de formules synergiques conçues pour apaiser rapidement les troubles digestifs.

Qu’en est-il des probiotiques ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants. Le système digestif compte 100 000 milliards de ces « bonnes » bactéries essentielles pour le confort digestif. La flore intestinale est très sensible aux déséquilibres quotidiens : alimentation peu diversifiée ou fortement modifiée brutalement, stress quotidien, manque d’activité physique… Le nombre de bactéries de la flore intestinale peut fortement varier et le système digestif est alors complétement déréglé.

C’est pourquoi, à chaque changement de saison, à la suite d’un rééquilibrage alimentaire, d’une période de stress ou d’un gros changement de rythme, il est important de rééquilibrer la flore intestinale en lui apportant de nouvelles souches probiotiques.

Ces bactéries s’intègrent naturellement à la flore et la renforcent. Elles permettent une meilleure digestion et protègent les intestins des attaques de potentiels micro-organismes pathogènes.

Certains aliments sont naturellement riches en probiotiques (yaourts, Kombucha, levure de bière…). Opter pour des produits de santé naturelle regroupant plusieurs souches probiotiques est également une très bonne option. On s’assure ainsi que la flore intestinale reçoit rapidement un nombre assez conséquent de probiotiques pour retrouver son équilibre.

ARTICLES SIMILAIRES